Mes élucubrations…

Ne pas CROIRE tout et n’importe quoi !!!

A chaque fois que l’on fait appel à votre émotion : (Peur, Tristesse et Colère) posez-vous la question avec votre Intelligence et non plus avec votre cœur !

Exemple :

« On accorde le RSA à tous les étrangers dès leur arrivée »

Faux !!!

En réalité, il faut un statut d’immigrant régulier pour toucher des aides sociales. Et surtout, le RSA, par exemple, n’est accordé qu’au bout de cinq années de résidence en France.

« On était beaucoup plus riche avant l’euro ! »

Faux !!!

Le budget consacré au dépenses courantes (alimentation, habillement et effets personnels) est en baisse sur le long terme en France, comme dans presque tous les pays développés. (UFC Que-choisir)

pouv ach

Je pourrais vous donner plus de 100 exemples, mais l’important, c’est la pertinence que vous mettrez la prochaines fois sur les idées reçues…

Il suffit simplement de faire des recherches, avant j’allais dans les bibliothèques, aujourd’hui j’ai internet !

 

27 juin, 2018 à 19 h 58 min | Commentaires (0) | Permalien


«Dis-moi, comment tu perçois les choses, je te dirais qui tu es !»

7

En voici, la démonstration en politique. Comment percevez-vous le passé et l’avenir ? Voici, quels sont vos espoirs politiques !!!

Il y a 4 catégorie de personnes.

Les mouvements nihilistes qui pensent qu’hier, ce n’était pas bien, et que demain ce ne sera pas bien !

Les mouvements messianiques qui pensent qu’hier, ce n’était pas bien, et que demain ce sera bien !

Les mouvements conservateurs qui pensent qu’hier, c’était bien, et que demain ce ne sera pas bien !

Les mouvements libéraux qui pensent qu’hier, c’était bien, et que demain ce sera bien !

Les mouvements nihilistes (ne sont pas représentés en France aujourd’hui)

Le nihilisme dévalorise ce qui est, au profit de ce qui « devrait » être. C’ est une attitude, fondée sur la négation de toutes valeurs, croyances ou réalités substantielles. Souvent associé au pessimisme ou au scepticisme radical, le nihilisme nie ou émet des doutes, quant aux causalités, intentionnalités et normativités de l’existence. Cette notion est applicable à différents domaines : politique, religieux ou philosophique. Le monde tel qu’il est ne devrait pas être et que le monde tel qu’il devrait être n’existe pas !

Je me méfie de ceux qui disent aimer l’humanité, mais qui n’aiment rien de ce qu’elle a accompli. Je me méfie de ceux de ceux qui préfèrent l’homme fantasmé à l’homme réel !!!

Les mouvements messianiques (l’État Islamique, La France Insoumise ou Le Front National)

C’est un mouvement, religieux ou politique, qui annonce un avenir meilleur fondé sur la libération de l’homme. Cette libération et ce futur bonheur des hommes sont annoncés, soit par un nouveau Messie, au nom de Dieu, soit par un chef charismatique, au nom d’un autre principe, ce qui permet de mobiliser les individus et de leur faire accepter les sacrifices exigés (éventuellement celui de leur vie). Qu’il soit religieux, comme DESH, Social, comme La France Insoumise ou Politique, comme le Front National, la technique est toujours la même. D’abord contester « l’Ordre » (la société) injuste… Puis mettre en avant les « victimes » de ce « système »… Les chefs des mouvements messianiques éprouvent souvent la tentation de hâter l’avènement de la nouvelle société promise, par la révolution. Fréquemment, la violence apparaît comme un geste purificateur, préalable indispensable à la venue des temps nouveaux.

Le messianisme n’est, bien sûr, pas une donnée objective, mais un mode de croyance tournée vers l’action. Son efficacité dépend donc de l’intensité de la foi qu’il inspire à la population. Le système fonctionne d’autant mieux s’il s’appuie sur un terrain propice, la plupart du temps : la misère physique et/ou le désarroi moral. Les “prophètes“ marxistes annonce, eux, la crise ultime du système capitaliste, exacerbant son iniquité et précédant sa chute finale, prémisse de la société communiste. 

Donner l’espérance à certains êtres humains, en particulier à ceux qui souffrent, ne constitue pas, en soi, une démarche répréhensible. Mais ce registre ouvre des perspectives infinies à la manipulation et peut déboucher sur des troubles, des violences, voire des guerres. J’ajoute que, si le raisonnement irrationnel engendre des comportements irrationnels, le messianisme paraît, quant à lui, du moins dans la démarche de ses chefs, très rationnel. Il s’inscrit systématiquement dans une logique de mobilisation pour la conquête et l’exercice du pouvoir.

Les mouvements conservateurs (Les Républicains, etc…)

C’est une vision qui est en faveur des valeurs traditionnelles et qui s’oppose au progrès. Ils encouragent la défense, ou le retour à, des valeurs établies. Ils mettent l’accent sur la tradition comme source de sagesse, bien au-delà de ce qui peut être démontré ou explicitement établi. Ils se fondent sur la conservation d’un ordre préétabli, selon les conventions, chacun à sa place. Les conservateurs sont habituellement à droite, même si de plus en plus d’hommes politiques de gauche le deviennent…

Les mouvements libéraux (Pas de représentants en France !)

Ils ont une philosophie politique qui affirme «la garantie des droits individuels contre l’autorité arbitraire d’un gouvernement ou contre la pression des groupes particuliers…»

Cela repose sur l’idée que chaque être humain possède des droits fondamentaux naturels précédant toute association et qu’aucun pouvoir n’a le droit de violer. En conséquence, les libéraux veulent limiter les obligations sociales imposées par le pouvoir et plus généralement le système social, telles que la morale, au profit du libre choix et de l’intérêt de chaque individu indépendamment des autres.

Voilà, comment je défini, le plus simplement possible, ces différentes forces politiques de notre société… Et comme je suis un Libéral, je n’ai malheureusement pas de parti politique me représentant !!!

Mais toi, tu as trouvé chaussure à ton pied ???

17 juin, 2018 à 17 h 14 min | Commentaires (0) | Permalien


Le Spécisme qu’est-ce que c’est ???

aaaaaaComme vous le savez, je ne me sert que rarement de mon cerveau limbique (émotions), mais plutôt de mon néo-cortex (réflexions) pour écrire mes articles, et je vais, encore le faire, pour vous parler de la cause animale.

Connaissez-vous le terme « spécisme » ?

C’est, en fait, le mot qu’on doit employer lorsque certains font une discrimination selon l’espèce. Tout aussi condamnable que le racisme ou le sexisme….

Pourtant les animaux sont capables de ressentir du plaisir ou de l’aversion, et cela pose la question du rapport de l’homme à l’animal. Et ils possèdent des capacités mentales de haut niveau certifiées scientifiquement. Ainsi, les pigeons assimilent des concepts abstraits comme la similitude ou la différence. Certains animaux utilisent des techniques pour tromper leur entourage comme le porc qui peut le faire délibérément pour éviter qu’un de ses congénères ne lui vole sa nourriture. Les moutons sont, par exemple, capables de garder le souvenir d’autres moutons ou de personnes humaines pendant au moins deux ans. Un mouton réagit aussi de façon émotionnelle à un visage, il préfère un mouton ou un humain aimable à un mouton ou un humain en colère. Les poulets comprennent qu’un objet caché continue d’exister, une faculté qui dépasse celle des enfants en bas âge. Depuis quelques décennies, nombre d’exemples issus d’une très grande quantité d’études scientifiques attestent cette révélation.

Si une vaste majorité des animaux sensibles sont des vertébrés, la science a démontré que des mollusques, comme le poulpe, présentent « un potentiel de douleur et de souffrance ». Tout comme la capacité de se mettre en colère. Suite à une série de pannes, les responsables de l’aquarium « Sea Star » de Coburg, en Allemagne, ont découvert qu’un poulpe grimpait la nuit sur le bord de son aquarium pour asperger d’un jet d’eau un spot dont la lumière devait le gêner. A l’aquarium de Seattle, ce sont des pieuvres qui expriment leur mécontentement. Lors du nettoyage de l’aquarium, elles virent au rouge vif et essayent d’attraper les objets de nettoyage. Une biologiste a même remarqué qu’une pieuvre s’en prenait à elle et l’aspergeait à chaque fois que la jeune femme venait vérifier le débit d’eau à l’aide d’une torche, ce qui devait la déranger.

Il existe, aussi, des sentiments et des émotions chez les animaux de ferme, comme en témoigne une éleveuse, reconvertie aujourd’hui dans un refuge pour moutons: « Aujourd’hui, ma vision a changé ! Je peux affirmer que le mouton est un animal d’une incroyable sensibilité !

Savez-vous que le mouton vit de façon très hiérarchisée, possède un répertoire de codes et de lois régentant sa vie en groupe ?Au moment de l’agnelage, si elles en ont la possibilité, toutes les brebis laissent à la future mère, un espace vide autour d’elle : ceci est très visible en bergerie, même les agneaux respectent ce lieu, pour qu’ainsi la mère puisse faire son petit en toute quiétude. Tout de suite après la naissance, la brebis pousse un bêlement très particulier, que tout éleveur connaît bien, afin de se faire reconnaître de son agneau, au milieu du troupeau ; peu à peu, certaines mères viennent voir le petit dernier à tour de rôle.

Un jour est né chez nous un agneau aveugle. Sa mère ne comprenait pas son comportement étrange et l’a rejeté… Il a donc été nourri au biberon ; au printemps, alors que tous ses congénères profitaient de l’herbe, lui, au pré, n’osait pas marcher et passait ses journées sur place, effrayé de ce monde qu’il ne voyait pas. Hors un beau jour, une jeune brebis s’est prise d’amitié pour lui et est devenue « ses yeux », en se faisant reconnaître et en se plaçant devant lui ; il n’avait plus qu’à la suivre ; le manège a duré pratiquement deux ans ! Cela est déjà extraordinaire en soi, mais le plus étonnant reste ce fameux jour, où j’ai aperçu deux chiens en ballade dans les prés voisins ; je me méfie toujours des chiens car il est bien connu que chiens et moutons ne font pas toujours bon ménage, s’ils n’ont pas été élevés ensemble…Je surveillais de loin ces chiens qui se rapprochaient dangereusement… Tout de suite, tout le troupeau s’affole et court se mettre à l’abri en bergerie. 

Évidemment notre jeune brebis suit le mouvement, puis se rendant compte que son ami ne la suivait pas, fait demi-tour et repart vers le fond du pré, malgré la peur que cela lui procurait. Elle se place devant le jeune bélier aveugle, qui tournait en rond affolé et le ramène gentiment… A chaque fois que je raconte cette histoire tellement belle, j’en ai les yeux humides !! Comment peut on nommer cela : compassion ? Amitié ? Sentiment ?…« 

 En Allemagne, un agriculteur de Roedental, Alfred Grünemeyer, traitait ses animaux comme on traite ses animaux de compagnie que l’on aime. À sa mort, un de ses animaux, un bœuf nommé Barnaby, s’est montré très affecté et s’est mis à le languir. Barnaby a réussi à s’échapper de son champ et a gagné le cimetière où Alfred était enterré, à un kilomètre et demi. Il a franchi un muret, il a trouvé la tombe de son propriétaire et il y est resté pendant deux jours, malgré de nombreux efforts pour l’en faire partir. « C’est la preuve d’un niveau élevé d’intelligence », a déclaré un vétérinaire des environs. « Il semble incroyable qu’un bœuf puisse trouver l’endroit exact où son maître a été enterré, mais c’est bien ce qu’il a fait. »

Des expériences réalisées par des chercheurs de l’Université de Bristol ont montré que les cochons avaient recours à la tromperie. Cette découverte est importante, car elle indique que ces animaux ont conscience d’eux mêmes ainsi que des croyances et des intentions des autres animaux. Au cours de ces expériences, on a montré à un cochon où de la nourriture était cachée. Un second cochon n’a pas tardé à se rendre compte que le premier était « informé » et il l’a suivi. Le cochon « informé » a vite compris qu’il valait mieux pour lui faire semblant d’ignorer où se trouvait la nourriture. Dès lors, il ne s’y rendait que lorsque l’autre s’était éloigné dans une autre direction.

En 1999, Lulu, un cochon nain du Vietnam, a sauvé la vie de Joanne Altsmann. Le jour où celle-ci a été victime d’un infarctus, Lulu est sortie de la maison et est allée se coucher sur la route, obligeant une voiture à s’arrêter. Lulu a alors guidé le conducteur vers la maison.

Des chercheurs de l’Université de Cambridge ont découvert que les moutons étaient capables de reconnaître les émotions sur le visage de leurs congénères, mais aussi sur le visage des personnes humaines. Il s’avère qu’ils sont capables de distinguer aussi bien le sourire et la colère chez les humains que le stress et le calme chez leurs semblables. Il est dès lors possible que leur vie émotionnelle soit bien plus riche que ce que nous aurions pu penser.

Une équipe de chercheurs du Groupe de biophysique du Silsoe Research Institute, au Royaume-Uni, a montré que les poules avaient la notion du futur. Dans le cadre de leur expérience, les poules devaient donner un coup de bec sur un bouton de couleur vive pour recevoir de la nourriture. Quand une poule n’attendait que quelques secondes avant de donner le coup de bec, elle recevait une petite quantité de nourriture. Cependant, si elle attendait 22 secondes, elle recevait une quantité de nourriture bien plus importante. Plus de 90 % des poules ont su attendre pour recevoir la plus grosse récompense. Énorme, quand on sait que pour mesurer le quotient émotionnel, on pratique la même expérience et que certains humains ne tiennent pas, ils préfèrent la petite quantité, mais tout de suite !!!

Masson raconte aussi comment se comportent les poules lorsqu’elles ne craignent pas l’humain, rapportant notamment le cas de certaines aimant beaucoup se faire câliner… Il relate aussi l’histoire de l’une d’entre elles, particulièrement taquine, qui prend un malin plaisir à faire sursauter un chat. Les poules acquièrent grâce à lui une identité, et s’avèrent, bien plus que des volatiles stupides, des oiseaux sensibles capables de choses surprenantes lorsqu’on leur permet seulement d’exister et de nous faire confiance !!!

Comme le déclare Françoise Wemelsfelder, biologiste et chercheuse spécialisée dans le comportement et le bien-être animaux, « chaque jour, nous en apprenons davantage sur les diverses et uniques façons dont les animaux pensent, éprouvent des sensations et prennent des décisions intelligentes. Les preuves abondent que les animaux sont des êtres sensibles et conscients !!!

J’adore les énigme, et les corbeaux aussi ! Voici une vidéo de la BBC où le Dr Taylor a préparé une épreuve en huit étapes, que certains humains ne pourraient résoudre. Le corbeau ne met que quelques secondes à analyser l’énigme avant de passer à l’action. Il franchit toutes les étapes avant d’obtenir l’objet de la récompense.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle expérience est menée. En plus d’être particulièrement doués en résolution de problèmes, ces oiseaux ont une capacité de mémorisation très développée, se rapprochant de la nôtre. Plusieurs études ont démontré que les corbeaux sont capables de reconnaître les visages, de communiquer entre eux de manière très précise et qu’ils n’oublient pas les endroits qu’ils ont identifiés comme dangereux.

Et pour finir sur une note légère, vois une autre vidéo sur le top 10 des animaux intelligent…

 

12 juin, 2018 à 13 h 04 min | Commentaires (0) | Permalien


L’Enuma Elish

mardouk

C’est un poème babylonien, écrit sur sept des 25 000 tablettes, que l’on a retrouvé dans La Bibliothèque royale d’Assurbanipal, et qui raconte l’ascension, du dieu Mardouk, ainsi que la création du monde et de l’homme.

Ce poème a plus de 3,000 ans.

A l’origine l’univers est rempli par l’eau originelle…

Apsu était l’océan d’eau douce qui encerclait et soutenait la terre. Les eaux d’Apsu se mêlèrent à celles de Tiamat, l’océan d’eau salée, pour former Mummu, les vagues, puis, Lahmu, et sa sœur Lahamu. qui seront les parents des premières divinités Anshar le ciel, et Kishar, la terre, qui donneront naissance aux grands dieux Anu et Ea, ainsi que les autres divinités du panthéon babylonien.

Mais à la troisième génération de dieux, les derniers nés, bruyants et perturbateurs, attirent la colère d’Apsû. Celui-ci, avec l’aide de Mummu, décide de les détruire.

Ea, apprend le complot et décide de le déjouer. Il tue Apsû et enchaîne Mummu.

Enfin débarrassé de ses ennemis, Ea engendre un fils, Mardouk.,

Mais Tiamat décida de se venger, et les autres dieux désignèrent Mardouk, pour le combat. La bataille sanglante qui s’ensuivit aboutit à la création du monde et du ciel.

Dans la quatrième tablette qui relate le combat, Mardouk parvient à tuer Tiamat, et avec sa dépouille « fendue en deux comme un poisson séché » il crée la voûte céleste, la Terre et leurs composantes : les montagnes, les fleuves, dans le ciel, il s’occupe de placer les demeures des dieux astraux et il fixe leurs courses célestes (« les constellations furent posées dans le ciel »). La Lune fut créée pour régler le mois et le Soleil pour régler le jour. Enfin il forme les éléments naturels, place la terre au centre de l’univers et crée Babylone. Puis, il décide de créer les hommes pour qu’ils servent les dieux.

Le texte se termine par une liste de cinquante noms donnés à Mardouk et par un appel universel aux hommes à le vénérer.

28 mai, 2018 à 13 h 11 min | Commentaires (0) | Permalien


El Kahina la reine guerrière berbère

kha

D’après le texte de Yasmina EL Kadiri

S’appelait-elle Diyha, Dayha ou Damina ?

On ne sait pas… L’Histoire n’a retenu que son surnom : El Kahina, ce qui signifierait « la sorcière ».

Dans son Histoire des Berbères, Ibn Khaldoun évoque ses « connaissances surnaturelles que ses démons familiers lui avaient enseignées ». La Kahina aurait-elle été diabolisée par certains historiens arabes ? C’est en tous cas la thèse de certains analystes contemporains. C’est aussi celle de l’auteur Kateb Yacine, qui prête à la reine des Berbères ces paroles :

« Les Arabes m’appellent Kahina, la sorcière. Ils savent que je vous parle, et que vous m’écoutez … Ils s’étonnent de vous voir dirigés par une femme. C’est qu’ils sont des marchands d’esclaves. Ils voilent leurs femmes pour mieux les vendre. Pour eux, la plus belle fille n’est qu’une marchandise. (…) II ne faut surtout pas qu’elle parle, qu’on l’écoute. Une femme libre les scandalise, pour eux je suis le diable ».

Alors que sait-on vraiment de la Kahina ?

D’abord qu’elle était une Berbère des Aurès, une région qui s’étendait du nord de l’actuelle Algérie à la pointe Est de la Tunisie actuelle et à l’ouest de l’actuel Maroc. La Kahina appartenait à cette terre du Maghreb Oriental, peuplée depuis la Préhistoire par des tribus berbères. Cette terre, c’est l’antique royaume de Numidie. La Kahina (dont la date de naissance n’est pas connue) serait la fille unique de Tabat Ibn Tifan, seigneur de la puissante tribu des Jarawa, une tribu qui selon Ibn Khaldoun aurait fourni des chefs à tous les Berbères des Aurès. Descendante d’une très ancienne lignée amazighe. Son pouvoir lui fut vraisemblablement attribué par un conseil de tribus, ce qui était courant à l’époque.

24 mai, 2018 à 20 h 08 min | Commentaires (0) | Permalien


Les Mosos, le peuple où les femmes ont le pouvoir !

femm

Non loin de la frontière Tibétaine se trouve Les Mosos qui vivent autour du lac Lugu, sur les rives des régions du Yunnan et Sichuan. Selon la légende, le lac est né des larmes de la déesse Gemu, que tous vénèrent. Ce peuple est composé d’environ 30 000 personnes, qui vivent depuis les années 250 (après JC) environ dans les montagnes du sud-ouest de la Chine, près des frontières du Cambodge et du Tibet.

Ce sont les femmes qui gèrent tout et qui sont au centre de la vie, d’ailleurs la maison familiale se transmet de mère en fille. Le nom de la lignée se transmet par la mère, l’ancêtre quotidiennement vénéré est un ancêtre maternel, mais l’autorité familiale est répartie de manière relativement équilibrée entre les frères et sœurs (qui vivent sous le même toit toute leur vie, avec leurs enfants).

Les femmes reçoivent leurs amants la nuit chez elles, et ils rentrent chez eux, au petit matin, et ce, même, s’il devient officiel, et accepté par la famille. De ces différentes rencontres naissent des enfants, dont les géniteurs sont le plus souvent inconnus. Une femme peut, en effet, recevoir plusieurs amants au cours d’une seule nuit. Le seul prérequis de ces relationnelles sexuelles, est l’agrément mutuel des deux partenaires. Cela n’implique aucune obligation pour l’homme de participer aux travaux des champs de son « amante », aucune exclusivité non plus, ni pour lui, ni pour elle d’ailleurs, le possessif n’est pas de mise puisque la volonté de prendre possession de l’autre (amant ou amante) est très mal considérée. Même, le concept de père n’existe pas dans la langue Moso.

Cette organisation des relations sexuelles s’explique par le lien matrilinéaire impliquant l’idée que le lien à la mère est premier et indestructible, par la croyance dans la supériorité de la femme et par l’attachement des Moso aux valeurs suprêmes de l’harmonie et de la solidarité dans la maisonnée lignagère.

Depuis huit siècles, les femmes travaillent dans les champs pendant que les hommes s’occupent des enfants. Mais en dehors de cette mission, ce sont eux qui bâtissent les maisons et gèrent les affaires extérieures au village.

Les Moso vénèrent une pluralité de divinités associées à la nature et à ses forces, mais placent l’amour et la fertilité au-dessus de tout. La divinité la plus importante est Hlidi Gemu,

Son culte donne lieu à un festival, le « cercle de la Montagne », qui est organisé chaque année le vingt-cinquième jour du septième mois lunaire.

carte

24 mai, 2018 à 19 h 15 min | Commentaires (0) | Permalien


Je suis un Libéral et je le revendique !

echiquier

Voici ce que j’aimerais pour mon pays :

Par nature, l’inégalité existe : la taille des individus est différente, leur intelligence ou leur capacité (physique ou mentale). Il est même, évident pour moi, que cette inégalité est le moteur du perfectionnement de notre société, à travers la compétition qu’elle entraîne.

D’ailleurs tous les projets de sociétés égalitaires ont échoué simplement parce qu’ils étaient contraires à la nature humaine Lorsqu’une communauté tente de mettre en place une société égalitaire, la conséquence immédiate est l’absence de motivation (à quoi bon se démener puisque tout le monde aura au final les mêmes revenus ?) à l’exception de quelques rares idéalistes, dont le nombre ne suffira pas à assurer la production nécessaire à la survie de la collectivité.

C’est pour cela qu’en conséquence, les dirigeants sont obligé de placer un système d’autorité puissant pour obliger chaque citoyen à remplir son objectif malgré l’absence de motivation. Ce qui créée une classe dominante, formée des contrôleurs, qui s’impose inexorablement. Elle aboutira dans une forme d’oligarchie totalitaire, réprimant toute opposition…

A l’inverse, ce que je préconise, c’est de responsabiliser au maximum les individus, chacun devant assumer entièrement les conséquences de ses choix (bons ou mauvais). Mais aussi de s’assurer qu’en cas de mauvais choix ou de malchance, personne ne puisse être condamné à mort et que chacun puisse rebondir.

Donc, la nécessité d’une solidarité minimal et universel. Le revenu universel (voir mon article éponyme) !

L’éducation doit rester gratuite, même si l’égalité des chances est une utopie, en effet, personne ne possède les mêmes capacité à la naissance, et les différences ne feront que s’amplifier en grandissant. Mais qui a dit que les deux intelligences (la logique et la pertinence) sont les seule intéressantes (voir mon article sur les 8 intelligences différentes). Il faut donc d’assurer une éducation gratuite, au moins jusqu’à l’âge de la majorité, avec un système de bourse pour la suite en cas de nécessité.

Il faut savoir que les dépenses publiques s’élèvent aujourd’hui à 53% du PIB en France, ce qui fait de notre économie une économie à dominante socialiste , quoi qu’en disent certains qui crient au« libéralisme » imaginaire.

J’aimerai aussi que la neutralité de l’état soit réelle, je ne veux pas une « anarchie » ou une« absence de règles ». mais je trouve que l’état n’a pas à interférer dans nos choix de vie ou influencer nos comportements.Il n’a pas à nous pousser à acheter des voitures plutôt que des machines à laver, ou des machines à laver plutôt que des voitures, il n’a pas à nous inciter à consommer plutôt qu’épargner…etc.

La « demande » doit venir d’un besoin réel, et si ce besoin existe vraiment, l’intervention de l’état est inutile. Sinon, et c’est encore le cas aujourd’hui (précepte de Keynes), l’état freine le progrès et la vitesse d’adaptation de notre société, en encourageant le maintien d’unités de production dépassées et la consommation de produits devenus inadaptés à nos besoins.

En fait, j’aimerais une société reposant sur des principes solides (la liberté, la responsabilisation de tous, des emplois pour tous, la production de richesses réelles, et un filet de secours permettant à chacun de rebondir en cas de besoin), et non cette société construite autour d’un état surpuissant et surendetté.

Peut-être le verrais-je un jour…

20 mai, 2018 à 19 h 02 min | Commentaires (0) | Permalien


Pour ceux qui aiment fêter le nouvel an !

Feux D'Artifice, Fusée, Jour De L'An

1er janvier – Oshogatsu - Nouvel An japonais

16 février – Chunjie - Nouvel An chinois – Premier jour de l’ année du Chien 4716

16 février – Losar - Nouvel An tibétain – Premier jour de l’an 2145

1 mars- Nouvel an du calendrier romain (n’existe plus)

14 mars – Nouvel An sikh – Premier jour de l’an 549

21 mars  Now Rouz – Nouvel An mazdéen – Premier jour de l’an 1387

13 avril – Theravada - Nouvel An bouddhiste – Premier jour de l’an 2562

22 août- Now Rouz- Nouvel An mazdéen 1387 pour les parsis indiens.

10 septembre – Roch ha-Chanah – Nouvel An juif – Premier jour de l’an 5779

11 septembre - hégire – Nouvel an musulman – Premier jour de l’an 1440

22 septembre – calendrier républicain, en usage de 1793 à 1805, (n’existe plus)

1er novembre nouvel an Celte (n’existe plus)

8 novembre – Nutan Varsh – Nouvel An hindou 2 075

8 novembre – Nouvel An jaïn- Premier jour de l’an 2 545

5 avril, 2018 à 0 h 45 min | Commentaires (0) | Permalien


Pâques est une fête religieuse, mêlée de traditions païennes !!!

Cloches, Célébration, Mariage, Pâques

Pour les chrétiens Pâques (avec un S) célèbre la résurrection du Christ, après sa crucifixion. Pâques met aussi fin à la période de carême, qui dure quarante jours. Mais, bien sûr, on retrouve également Pâques dans les traditions païennes : c’est une période de renouveau, avec l’arrivée du printemps.

Pourquoi des œufs de Pâques ???

Chez les Égyptiens, les Perses et les Romains, l’œuf est un symbole de vie, que l’on s’offrait au printemps. Au Moyen-Âge, l’Eglise a interdit de manger des œufs pendant le carême : ils étaient conservés jusqu’à la fin du jeûne, puis décorés. Aujourd’hui, les œufs ont été remplacés par du chocolat. Les sucreries étaient, aussi, interdites pendant le carême. C’est au XVIIIsiècle que l’on a eu l’idée de vider les œufs pour les remplir de chocolat pour marquer la fin du jeûne et du Carême.

Pourquoi les cloches ou les lapins ???

Depuis plusieurs siècles, il est interdit de sonner les cloches des églises catholiques (en France et ne Italie) entre le Jeudi saint et le dimanche de Pâques, en signe de deuil. Et on racontait aux enfants qu’elles en profitaient pour aller se faire bénir à Rome par le Pape et qu’en revenant elles rapporteraient les œufs qu’elles déposeront dans les jardins…

En Allemagne et dans l’est de la France, c’est un lapin (anciennement un lièvre qui est l’emblème de la déesse Ost Ara, symbole de fertilité et du printemps), au Tyrol, c’est la poule, en Suisse, un coucou, en Allemagne, un lapin blanc, dans les pays anglo-saxons, un lièvre, au Portugal, les chocolats  ne sont ni apportés par un lapin, ni par une cloche, mais bien par les grands-parents…

4 avril, 2018 à 12 h 50 min | Commentaires (1) | Permalien


Quelle signification ont les gestes avec les mains ?

doigt

Beaucoup de pays donne une signification différente aux gestes réalisés avec les doigts des mains ? Je pense qu’il est utile de connaître ce que signifient ces gestes pour ne « dire » ce que l’on ne veut ps « dire ».

 Lever le pouce

Pour nous, Français, quand on lève le pouce, c’est que tout va bien. Mais attention, au Moyen-Orient, cela signifie que vous voudriez mettre le pouce dans l’anus de la personne à laquelle vous le faites.

Le pouce et l’index en cercle

Pour nous, cela veut dire que tout est parfait, ou au contraire : zéro ou inutile.. Mais, en Allemagne et au Brésil, c’est un geste très obscène, au Japon, cela signifie argent.

Faire un V avec l’index et le majeur

Pour la majorité ce geste est reconnu comme le V de la victoire ou comme le symbole de paix. Mais, faites attention ! Si vous faites ce signe à l’envers, c’est-à-dire, avec la paume de la main dirigée vers vous, au Royaume-Uni, en Australie, en Irlande et en Nouvelle-Zélande c’est une insulte qui signifie « va te faire foutre »

Montrer avec le doigt

Ce geste est perçu comme impoli, dans le monde entier. Même si, parfois, il est difficile de l’éviter. Au Moyen-Orient et en Extrême-Orient pour montrer quelque chose, on utilise l’index et le majeur réunis ou la main entière.

Faire le signe de venir avec le doigt

Dans la plupart des pays, ce signe est considéré comme insultant pour appeler quelqu’un. Aux États-Unis, par contre, cela signifie seulement « viens ici » et cela n’a pas d’autre connotation. Aux Philippines, ce geste est passible d’arrestation et est utilisé pour appeler les chiens et les prostituées.

Faire les cornes avec l’index et l’auriculaire

En Espagne et en Italie, cela signifie que votre conjoint vous trompe, il vous fait porter des cornes. Pour les fans de la musique Heavy, cela signifie : « Comment allez-vous ? Tout va bien ? » Dans certaines parties de l’Afrique, c’est une malédiction. Aux États-Unis, c’est le symbole de l’université d’Austin au Texas et cela signifie « Hook’em Horns » qui veut dire lui enfoncer les cornes qui fait référence aux taureaux du Texas.

Lever le pouce et le petit doigt

A Hawaï et des endroits où il y a la culture du surf et de la plage, ce geste s’appelle : « signe de Shaka ». Parfois, on agite la main pour souligner ce geste. Il signifie « être détendu ». En Espagne, en Amérique du Nord, en Équateur, au Chili, en Russie et en Allemagne, ce même signe mais en approchant le pouce à la bouche signifie boire car il rappelle la forme d’une cruche.

13 mars, 2018 à 17 h 47 min | Commentaires (0) | Permalien


123